m

Documents  FRIOT Bernard | enregistrements trouvés : 6

O
     

-A +A

P Q


Folle. FRIOT Bernard | EDITIONS THIERRY MAGNIER 2002

Roman - Cote : 82-31/FRI - Doc n°35893

U V

- 108 p.
ISBN 2-84420-167-9
Thème : SANTE MENTALE

Avant la mère de Franck était normale, joyeuse. Et puis, elle a commencé à sombrer dans la dépression. Jusqu'au jour où le père de Franck a décidé de la faire soigner en hôpital psychiatrique. Mais le garçon n'admet pas cette situation, refuse d'aller voir sa mère, de lui parler au téléphone. Il a juste besoin de temps.

DEPRESSION ; HOPITAL ; PSYCHOLOGIE ; RELATIONS MERE-ENFANT ; ADOLESCENCE ; ROMAN

... Lire [+]

U V

- n° 12 - p.13-15
Thème : TRAVAIL

Pour mettre fin au capitalisme, Bernard Friot préconise le salaire à vie pour tous. Économiste, sociologue et spécialiste de la sécurité sociale, il prône une augmentation des cotisations pour pouvoir financer son projet et subventionner l'investissement. Selon lui, de nombreux citoyens profitent déjà, dans les faits, d'un salaire à vie. Il s'agit à présent de le faire progresser en l'attribuant à tous les plus de 18 ans.

TRAVAIL ; SALAIRE ; DROIT ; POLITIQUE ; CAPITALISME ; REFORME

... Lire [+]

L'enjeu du salaire FRIOT Bernard | LA DISPUTE 2012

Ouvrage - Cote : REV/FRI - Doc n°115750

y

- 202 p.
ISBN 978-2-84303-222-6
Thème : TRAVAIL

La souveraineté populaire doit être défendue. Patronat et banquiers pratiquent le chantage à l’emploi et à la dette pour réduire les droits sociaux. Les gouvernants de droite et de gauche, loin de leur résister, s’évertuent à leur envoyer des « signaux » qui les incitent à réclamer davantage. Est-il possible de briser cette soumission ? Oui, répond cet ouvrage, qui propose de porter plus loin les institutions qui sont nées des luttes pour le salaire, et dont nous faisons à grande échelle l’expérience de l’efficacité : la qualification personnelle et la cotisation. La qualification personnelle peut faire disparaître le marché du travail, à condition d’attribuer à chacun, à sa majorité, une qualification et donc un salaire. Et contre les projets de remplacer la cotisation sociale par la CSG, la TVA ou les mutuelles, il faut au contraire l’étendre en créant une cotisation économique pour un financement de l’investissement sans crédit et donc sans dette. L’enjeu du salaire, c’est la disparition du marché du travail, et donc du chantage à l’emploi, ainsi que la suppression du crédit lucratif, et donc du chantage à la dette. Ce n’est ni d’une réforme fiscale ni d’une plus grande régulation étatique que nous avons besoin, mais de plus de pouvoir populaire sur l’économie et sur le travail. La souveraineté populaire doit être défendue. Patronat et banquiers pratiquent le chantage à l’emploi et à la dette pour réduire les droits sociaux. Les gouvernants de droite et de gauche, loin de leur résister, s’évertuent à leur envoyer des « signaux » qui les incitent à réclamer davantage. Est-il possible de briser cette soumission ? Oui, répond cet ouvrage, qui propose de porter plus loin les institutions qui sont nées des luttes pour le ...

TRAVAIL ; SALAIRE ; DROIT SOCIAL ; LUTTE ; ECONOMIE

... Lire [+]

L'enjeu des retraites FRIOT Bernard | LA DISPUTE 2010

Ouvrage - Cote : REV/FRI - Doc n°115751

y

- 175 p.
ISBN 978-2-84303-163-2
Thème : TRAVAIL

Les réformateurs et la plupart des opposants à la réforme actuelle des retraites, malgré leurs divergences, fondent leur diagnostic du prétendu « problème des retraites » sur les mêmes présupposés : nous subirions un choc démographique, il serait impossible d'augmenter les cotisations qui alimentent les retraites, c'est un prélèvement sur la valeur produite par les actifs qui financerait les pensions, la justice voudrait que le montant des pensions soit déterminé par la somme des cotisations versées du temps de son activité, etc. Cet ouvrage répond à ces arguments et propose une tout autre analyse. Et si le problème démographique était une illusion ? Et si les pensions de retraite n'étaient pas un revenu différé mais un salaire continué, lié à la qualification ? Et si les retraités n'étaient pas des inactifs, comme le veut la statistique, mais des personnes différemment actives, enfin libres de travailler à l'écart du marché du travail ? L'enjeu des retraites, c'est d'abord reconnaître et prolonger l'indéniable réussite humaine et politique des retraites. C'est également mettre en débat le statut du salaire et de la qualification pour tous, ainsi que le rapport au travail que nous voulons promouvoir. C'est seulement en posant de telles questions fondamentales que l'on pourra renouer avec les objectifs progressistes qui ont mené au système actuel et ouvrir une alternative sérieuse
à la réforme en cours.
Les réformateurs et la plupart des opposants à la réforme actuelle des retraites, malgré leurs divergences, fondent leur diagnostic du prétendu « problème des retraites » sur les mêmes présupposés : nous subirions un choc démographique, il serait impossible d'augmenter les cotisations qui alimentent les retraites, c'est un prélèvement sur la valeur produite par les actifs qui financerait les pensions, la justice voudrait que le montant des ...

TRAVAIL ; RETRAITE ; PENSION ; FINANCEMENT ; POLITIQUE SOCIALE ; SECURITE SOCIALE

... Lire [+]

Emanciper le travail : Entretiens avec Patrick Zech FRIOT Bernard ; ZECH Patrick | LA DISPUTE 2014

Ouvrage - Cote : EMP/FRI - Doc n°115752

y

- 150 p.
ISBN 978-2-84303-257-8
Thème : TRAVAIL

Le modèle capitaliste du travail conduit à notre perte : il est urgent de prendre la mesure des dynamiques porteuses d'émancipation. Bernard Friot, dans ces entretiens, décrit le conflit social depuis 1945 comme un affrontement entre deux façons contradictoires d’attribuer une valeur économique au travail. Pour le capital, seul un travail soumis aux propriétaires lucratifs et au marché du travail produit de la valeur. Mais les luttes syndicales et les initiatives populaires ont institué au contraire, grâce à la socialisation du salaire, une reconnaissance du travail tout autre, fondée sur le salaire à vie, sur la propriété d’usage des entreprises par les salariés, sur un investissement libéré des prêteurs, sur une autre mesure de la valeur que le temps. Cet ouvrage nous montre comment nous inventons, depuis plus de 60 ans, un travail libéré de l’emprise capitaliste. Le modèle capitaliste du travail conduit à notre perte : il est urgent de prendre la mesure des dynamiques porteuses d'émancipation. Bernard Friot, dans ces entretiens, décrit le conflit social depuis 1945 comme un affrontement entre deux façons contradictoires d’attribuer une valeur économique au travail. Pour le capital, seul un travail soumis aux propriétaires lucratifs et au marché du travail produit de la valeur. Mais les luttes syndicales ...

TRAVAIL ; ECONOMIE ; CAPITALISME ; SYNDICALISME ; EMPLOI ; VALEUR

... Lire [+]

Super manuel pour (presque) tout savoir sur moi FRIOT Bernard | FLAMMARION JEUNESSE 2018

Ouvrage - Cote : ADO 2 - Doc n°148888

y

- 128 p.
ISBN 978-2-081420021
Thème : ADOLESCENCE

Avec humour et créativité, l'auteur propose un petit guide pour aider le lecteur à explorer sa vie. Se raconter, c'est remonter à ses origines, parler de ses racines, de son environnement familial, de ses droits, de ses passions... et se constituer ainsi son propre livre.
Un cahier à personnaliser pour les 10-13 ans

IDENTITE ; ORIGINE ; CONNAISSANCE DE SOI ; FAMILLE ; CULTURE ; LANGUE ; ALIMENTATION ; DROITS DE L'ENFANT

... Lire [+]

Z