m

Documents  MORMONT Marinette | enregistrements trouvés : 92

O

-A +A

P Q


U V

- n° 486 - p. 14-31
Thème : SOCIETE

« Nous ne sommes rien sur terre, si nous ne sommes pas d’abord l’esclave d’une cause, celle des peuples et celle de la justice et de la liberté. » Ces mots sont ceux de Frantz Fanon. Ils sont tirés d’une lettre envoyée peu de temps avant sa mort en 1961. Près de soixante ans plus tard, cette cause des peuples, cette cause pour la justice et la liberté reste pleinement à accomplir. La mobilisation contre les violences policières et racistes a repris de la vigueur ces derniers mois, faisant jaillir des clivages dans les discours et les modalités d’action. Aux côtés d’un antiracisme historique, porté par des organismes institutionnels et des associations, émerge une parole militante qui revendique la prise en compte de son vécu et son expérience du racisme. Mais, au-delà de la lutte contre les discriminations, l’antiracisme des « victimes » se caractérise par des revendications spécifiques à chaque communauté. Derrière cette fragmentation se jouent des enjeux de reconnaissance auxquels s’ajoute un manque de représentativité dans l’espace politique belge. Le cas de l’association Change, qui le 7 juin dernier a organisé la manifestation bruxelloise contre le racisme qui a suivi la mort de George Floyd, en est le parfait reflet. Une association qui cherche l’équilibre – précaire – entre la lutte spécifique contre le racisme fait aux Noirs et le combat plus général contre les discriminations. Quant aux Blancs, doivent-ils se tenir en retrait de ce combat parce que Blancs ? Ces questions agitent les militants et elles ne sont pas près d’être tranchées, tant que le racisme restera cette « maladie sociétale » comme le dénonce Landry Mawungu, directeur du Minderhedenforum, ou Forum des minorités, une institution qui depuis 18 ans est le porte-parole des minorités ethniques et culturelles auprès du gouvernement flamand. Un rôle de première ligne, aujourd’hui menacé… « Nous ne sommes rien sur terre, si nous ne sommes pas d’abord l’esclave d’une cause, celle des peuples et celle de la justice et de la liberté. » Ces mots sont ceux de Frantz Fanon. Ils sont tirés d’une lettre envoyée peu de temps avant sa mort en 1961. Près de soixante ans plus tard, cette cause des peuples, cette cause pour la justice et la liberté reste pleinement à accomplir. La mobilisation contre les violences policières et racistes a ...

RACISME ; LUTTE ; MOUVEMENT SOCIAL ; POLITIQUE ; DISCRIMINATION ; MILITANTISME ; CHANGEMENT SOCIAL ; VICTIME ; MINORITE ETHNIQUE ; CITOYENNETE

... Lire [+]

Prison : à poil, tes droits ! MORMONT Marinette | ALTER ECHOS 12/2019

article - - Doc n°147005

U V

- n° 479 - p. 46-48
Thème : JUSTICE

Au mieux désagréables, au pire dégradantes, les fouilles à nu en prison sont montrées du doigt par une enquête du Médiateur fédéral. Côté directions et syndicats, on grince des dents, regrettant que la question ne soit pas analysée dans le contexte global de la réalité carcérale.

PRISON ; SURVEILLANCE ; DETENU ; CONTROLE ; SECURITE ; DROITS DE L'HOMME

... Lire [+]

U V

- n° 485 - p. 33-35
Thème : SEXUALITE

Pour la majorité des personnes vivant de la prostitution, le confinement a rimé avec suspension de leur activité. Mais sans clients, pas d’argent, pas de nourriture, pas les moyens de payer son loyer. Alors que la reprise des activités est en train de s’amorcer, elles et ils témoignent de leurs difficultés.

EPIDEMIE ; ISOLEMENT ; CONFINEMENT ; PROSTITUTION ; CONDITIONS DE TRAVAIL ; CONDITIONS DE VIE

... Lire [+]

U V

- n° 485 - p. 8-25
Thème : TRAVAIL SOCIAL

Les travailleurs sociaux et les bénévoles qui sont restés sur le terrain pendant l’épidémie ont dû lutter contre le stress, la peur, la fatigue. Le déconfinement n’arrange pas toujours les choses pour ces « héros oubliés » du Covid, qui craignent la crise sociale à venir. Quand ils n’étaient pas sur le front, les travailleurs du social ont modifié leurs pratiques pour maintenir le lien avec leur public. Lettres, visioconférences, WhatsApp… tous les moyens furent bons, mais pas toujours suffisants. Lutter contre le non-recours, tel était l’objectif du numéro vert mis en place par la Fédération des services sociaux. Un coup de fil utile pour un public à l’existence fragile. La crise a généré plus de fluidité entre des secteurs qui se parlaient peu, mais aussi avec le politique. Pour le sociologue Jacques Moriau, il convient de se saisir de ces solutions inédites pour faire pencher la balance en faveur du social. « Et quand on voit ce que peut demander le secteur privé, nous ne voulons plus nous contenter de queues de cerises… ». « Ce que nous avons obtenu durant cette période de Covid-19, ce n’est pas du luxe, c’est la base », lâche aussi Christine Mahy du Réseau wallon de lutte contre la pauvreté, présente dans plusieurs « task forces » sociales. Raison pour laquelle ces dispositifs, bricolés à la va-vite au plus fort de la pandémie, n’ont pas l’intention de raccrocher… Les travailleurs sociaux et les bénévoles qui sont restés sur le terrain pendant l’épidémie ont dû lutter contre le stress, la peur, la fatigue. Le déconfinement n’arrange pas toujours les choses pour ces « héros oubliés » du Covid, qui craignent la crise sociale à venir. Quand ils n’étaient pas sur le front, les travailleurs du social ont modifié leurs pratiques pour maintenir le lien avec leur public. Lettres, visioconférences, WhatsApp… tous ...

EPIDEMIE ; ISOLEMENT ; CONFINEMENT ; TRAVAIL SOCIAL ; PRATIQUE PROFESSIONNELLE ; RELATIONS INTERVENANT-USAGER ; VOLONTARIAT ; PSYCHOLOGIE ; STRESS ; GESTION ; NUMERIQUE ; TECHNOLOGIES DE L'INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION ; ACCESSIBILITE ; AIDE PAR TELEPHONE

... Lire [+]

U V

- n° 484 - p. 41-45
Thème : PERSONNE AGEE

Créée en 2015, l’asbl Bras Dessus Bras Dessous vise à diminuer l’isolement des aînés en créant un réseau de voisinage solidaire. En cette période d’épidémie, le projet est réorienté pour répondre au mieux aux besoins des personnes âgées confinées.

PERSONNE AGEE - PSYCHOLOGIE ; CONDITIONS DE VIE ; ISOLEMENT ; SOLIDARITE ; EPIDEMIE ; CONFINEMENT

... Lire [+]

U V

- n° HS - p. 3-82
Thème : PAUVRETE

Le sans-abrisme recouvre une réalité multiple. Sa gestion et sa prise en charge par le monde politique et le secteur associatif en Belgique francophone le sont tout autant. Ce numéro hors-série d’Alter Échos, constitué à partir de plusieurs années d’archives de la revue, fait le point sur ces questions, sur les débats qu’elles soulèvent et sur les innovations qui surgissent dans le travail social.

SANS-ABRI ; LOGEMENT ; ACCESSIBILITE ; MILIEU URBAIN ; LIEU PUBLIC ; AMENAGEMENT DE L'ESPACE ; EPIDEMIE ; CONFINEMENT ; MAISON D'ACCUEIL ; IMMIGRATION ; MIGRANT ; SEJOUR ILLEGAL

... Lire [+]

U V

- n° 483 - p. 36-37
Thème : ASSUETUDE

Pour les usagers de drogues les plus précaires, les mesures de confinement sont loin d’être une sinécure : elle les prive de leur espace de vie – l’espace public –, de leurs revenus et de certains services sociaux et de santé. Au risque de les fragiliser davantage qu’ils ne l’étaient déjà.

TOXICOMANIE ; CONSOMMATION DE DROGUE ; EPIDEMIE ; ISOLEMENT ; RISQUE ; CONFINEMENT

... Lire [+]

SDF, tous aux abris ! MORMONT Marinette | ALTER ECHOS 05/2020

article - - Doc n°148751

U V

- n° 483 - p. 34-35
Thème : PAUVRETE

#restezchezvous. Pour ceux et celles qui n’ont pas de toit, l’injonction relève de l’absurde. Pour les structures qui les accueillent de jour comme de nuit, le respect des mesures de distanciation sociale se révèle être un véritable casse-tête. À Bruxelles comme en Wallonie, c’est tout un secteur qui se réorganise et se prépare à une augmentation des demandes d’aide.

SOCIETE ; SANS-ABRI ; EPIDEMIE ; ACCUEIL

... Lire [+]

U V

- n° 482 - p. 8-13
Thème : AIDE A LA JEUNESSE

Encore mineurs ou ayant à peine atteint l’âge de la majorité, de nombreux jeunes, belges ou étrangers, errent entre un canapé de fortune, des structures d’accueil d’urgence et la rue. Ils ont échappé ou ont été lâchés par les dispositifs d’aide et suscitent l’inquiétude des travailleurs sociaux. Lesquels se mobilisent afin d’élaborer des dispositifs pour les raccrocher au système.

ADOLESCENCE ; AIDE SOCIALE ; AIDE A LA JEUNESSE ; ABANDON ; SANS-ABRI ; HEBERGEMENT ; MINEUR ETRANGER NON ACCOMPAGNE ; MAJORITE LEGALE

... Lire [+]

U V

- n° 480 - p. 14-29
Thème : PAUVRETE

De la rue au logement. Pour franchir ce pas – ou plutôt ce large fossé –, des dispositifs temporaires s’attellent à fournir un toit à des personnes qui en sont dépourvues et à les aider à se remettre en selle. Économiques, écologiques et rapides à construire, les tiny houses (mini-maisons) poussent comme des champignons dans des bâtiments vides ou sur des friches. « L’idée a du mal à percoler mais il s’agit bel et bien de logement », affirme Olivier Vadi, de l’asbl Infirmiers de rue. Du logement, peut-être, mais toujours précaire. Et temporaire selon les bâtiments et le foncier disponibles. Une transition vers l’autonomie et la réinsertion dans le cadre rassurant d’une vie collective, c’est la mission que se donnent les maisons d’accueil. Mais réussir à y dénicher un lit ne coule pas de source, tout comme, à la sortie, accéder à un chez-soi, tant la pénurie de logements abordables fait rage. Cette pénurie, les opérateurs des projets Housing First, qui défendent pourtant l’accès direct au logement pérenne, y sont aussi confrontés. Raison pour laquelle ils ont pris le pli d’occuper de façon temporaire des logements sociaux en attente de rénovation. Le Housing First et les solutions « centrées logement » sont pour les nouveaux ministres de l’Action sociale Alain Maron et Christie Morreale. LA solution d’avenir pour éradiquer le sans-abrisme. Encore faudra-t-il que les politiques « logement » soient à l’initiative de réelles portes de sortie… De la rue au logement. Pour franchir ce pas – ou plutôt ce large fossé –, des dispositifs temporaires s’attellent à fournir un toit à des personnes qui en sont dépourvues et à les aider à se remettre en selle. Économiques, écologiques et rapides à construire, les tiny houses (mini-maisons) poussent comme des champignons dans des bâtiments vides ou sur des friches. « L’idée a du mal à percoler mais il s’agit bel et bien de logement », affirme ...

SANS-ABRI ; LOGEMENT ; ACCESSIBILITE ; INSTITUTION ; REINSERTION ; MAISON D'ACCUEIL ; POLITIQUE SOCIALE

... Lire [+]

Z