m

Documents  FONTE David | enregistrements trouvés : 2

O
     

-A +A

P Q


U V

- n° 119-120 - p.211-233
Thème : PSYCHOLOGIE SOCIALE

La littérature internationale montre que les survivantes de violence conjugale font face à de nombreux obstacles lors de leur recherche d'aide. Plusieurs d'entre eux sont liés à des croyances, des normes et des valeurs socialement partagées qui contribuent à légitimer cette violence. Bien que leur déconstruction constitue un enjeu majeur pour lutter contre la violence conjugale, les études conduites sur un versant psychosocial restent néanmoins peu nombreuses en France. L'objectif de cette recherche était d'explorer la manière dont les victimes et les tout-venant se représentent la violence conjugale dans le contexte français. Il s'agissait également d'étudier les effets des idéologies patriarcales sur ces représentations. La littérature internationale montre que les survivantes de violence conjugale font face à de nombreux obstacles lors de leur recherche d'aide. Plusieurs d'entre eux sont liés à des croyances, des normes et des valeurs socialement partagées qui contribuent à légitimer cette violence. Bien que leur déconstruction constitue un enjeu majeur pour lutter contre la violence conjugale, les études conduites sur un versant psychosocial restent néanmoins ...

VIOLENCE CONJUGALE ; REPRESENTATIONS SOCIALES ; PSYCHOLOGIE SOCIALE ; LEGITIMITE ; FEMME ; AIDE AUX VICTIMES ; ACCESSIBILITE ; CROYANCE

... Lire [+]

U V

- n° 125-128 - p.40-61
Thème : SOCIOLOGIE DES GROUPES

Suite à la nouvelle loi française pénalisant le harcèlement de rue, plusieurs auteur•rices ont souligné le risque de stigmatiser les jeunes hommes racisés tout en occultant la dimension structurelle des violences sexistes. La littérature sociologique sur la racialisation du sexisme invite à penser que cette loi est susceptible de résonner avec un imaginaire partagé sur le sexisme des banlieues. Notre objectif visait à statuer sur cette question. En nous appuyant sur l’approche des représentations sociales, nous avons analysé les processus d’objectivation et d’ancrage en jeu dans la construction du harceleur masculin. Une première étude (N = 120) utilisant la technique de substitution nous a permis de voir que le harceleur masculin s’objective à partir d’images qui se réfèrent aux « jeunes de banlieue ». Les résultats suggèrent l’existence de stratégies de masquage d’opinions contre-normatives à travers l’utilisation de références implicites plutôt qu’explicites. Les images explicites et implicites ont ensuite été utilisées dans une seconde étude pour mesurer la racialisation du harceleur masculin (N = 204). Les résultats montrent que la racialisation du harceleur à partir de la figure du « jeune de banlieue » s’ancre dans un système de pensée légitimant un ordre social raciste et sexiste. Notre travail discute finalement le risque de stigmatisation des jeunes hommes racisés dans le contexte de la loi pénalisant le harcèlement de rue.(4ème de couverture). Suite à la nouvelle loi française pénalisant le harcèlement de rue, plusieurs auteur•rices ont souligné le risque de stigmatiser les jeunes hommes racisés tout en occultant la dimension structurelle des violences sexistes. La littérature sociologique sur la racialisation du sexisme invite à penser que cette loi est susceptible de résonner avec un imaginaire partagé sur le sexisme des banlieues. Notre objectif visait à statuer sur cette question. ...

DISCRIMINATION ; BANLIEUE ; STIGMATISATION ; JEUNE ADULTE - PSYCHOLOGIE ; IMMIGRE ; FRANCE ; MILIEU DE LA RUE

... Lire [+]

Z