m

Documents  LEFÈBVRE DES NOËTTES Véronique | enregistrements trouvés : 4

O
     

-A +A

P Q


Que faire face à Alzheimer ? LEFÈBVRE DES NOËTTES Véronique ; FIAT Eric | ÉDITIONS DU ROCHER 2019

Ouvrage - Cote : 616.892.3/LEF - Doc n°146805

y

- 306 p.
ISBN 978-2-268-10238-2
Thème : PSYCHIATRIE

La maladie d'Alzheimer touche plus de 220.000 personnes par an en France. Mais est-ce une fatalité pour autant ? L'auteure, qui soigne des maladies d'Alzheimer depuis près de 30 ans, ne le pense pas. Cet ouvrage, divisé en quatre parties, aborde plusieurs aspects :
- Que sait-on de la maladie d'Alzheimer ?
- Un diagnostic d'Alzheimer se construit ;
- Quand la maladie évolue : comprendre pour accompagner et redonner de l'espoir ;
- Qu'est-il permis d'espérer pour tous, malades et proches ?
La maladie d'Alzheimer touche plus de 220.000 personnes par an en France. Mais est-ce une fatalité pour autant ? L'auteure, qui soigne des maladies d'Alzheimer depuis près de 30 ans, ne le pense pas. Cet ouvrage, divisé en quatre parties, aborde plusieurs aspects :
- Que sait-on de la maladie d'Alzheimer ?
- Un diagnostic d'Alzheimer se construit ;
- Quand la maladie évolue : comprendre pour accompagner et redonner de l'espoir ;
- Qu'est-il ...

MALADIE D'ALZHEIMER ; DIAGNOSTIC ; MEMOIRE ; FONCTIONNEMENT ; ANNONCE DU DIAGNOSTIC ; EVOLUTION ; ACCOMPAGNEMENT ; AIDANT PROCHE ; BIENVEILLANCE

... Lire [+]

y

- 220 p.
ISBN 978-2-7492-6086-0
Thème : MALADIE D'ALZHEIMER

Quoi de plus tragique que la maladie d’Alzheimer ? Maladie de la mémoire, elle engage et altère l’être, le sens du chez-soi, le langage et la communication, le jugement et le raisonnement, et mobilise des enjeux de reconnaissance de soi et des autres. Pourtant, la maladie d’Alzheimer n’efface pas tout d’une vie ! Face aux désastres humains qu’elle provoque sur les malades mais aussi sur les proches et la société, l’auteur défend une éthique du soin incarnée. Elle montre que l’esprit des de-mens est toujours là, qu’il se manifeste par la persistance, la permanence d’une intelligence souterraine affective et émotionnelle archaïque encore mobilisable. Partant d’une riche et longue expérience de terrain, ce livre fait dialoguer les patients, les notions philosophiques et les questionnements éthiques, dans le souci d’aider les soignants et les proches à partager, dans l’ici et maintenant, les moments clefs qui jalonnent l’évolution et l’accompagnement des malades d’Alzheimer, de la première consultation mémoire à l’entrée en institution et la fin de vie. (note de l'éditeur) Quoi de plus tragique que la maladie d’Alzheimer ? Maladie de la mémoire, elle engage et altère l’être, le sens du chez-soi, le langage et la communication, le jugement et le raisonnement, et mobilise des enjeux de reconnaissance de soi et des autres. Pourtant, la maladie d’Alzheimer n’efface pas tout d’une vie ! Face aux désastres humains qu’elle provoque sur les malades mais aussi sur les proches et la société, l’auteur défend une éthique du ...

ETHIQUE ; MEMOIRE ; TROUBLE DE LA COMMUNICATION ; LANGAGE - TROUBLES ; RECONNAISSANCE ; SOIGNANT ; AIDANT PROCHE ; ACCOMPAGNEMENT ; PERCEPTION ; PRISE EN CHARGE ; RELATIONS SOIGNANT-SOIGNE

... Lire [+]

y

- 161 p.
ISBN 978-2-7539-0439-2
Thème : PSYCHIATRIE

Le consentement aux soins, à l'entrée en institution, semble être une notion forte, claire, transparente et contractuelle qui est réaffirmée dans les grands principes législatifs, depuis le code de Nuremberg en 1947 jusqu'à la loi 2015 d'adaptation de la société au vieillissement. Consentir, c'est s'en remettre à une décision volontaire, argumentée, adoptée en toute conscience à la suite d'un temps de délibération. Mais quand la vulnérabilité s'installe, quand la démence "s'emmêle", que faut-il faire ? L'art d'être à l'autre nous pousse à la créativité relationnelle, et le dessin de la maison et de la maison de retraite idéale nous ouvre la porte de la quête de l'ethos, du chez-soi. Rechercher à tout prix le consentement libre et éclairé à l'entrée en institution chez les patients Alzheimer, n'est-ce pas aussi les considérer comme des êtres humains capables d'autonomie, de choix et de discernement ? Ne serait-ce pas également la question du comment qui devrait nous guider ? La vigilance éthique nous conduit à éviter quelques écueils : consentir leur place, ne pas poser la question, se contenter d'une parodie de consentement sur un formulaire d'admission. Si consentir veut bien dire "sentir ensemble", alors donnons-nous le temps de le faire.
(Texte repris au dos de l'ouvrage)
Le consentement aux soins, à l'entrée en institution, semble être une notion forte, claire, transparente et contractuelle qui est réaffirmée dans les grands principes législatifs, depuis le code de Nuremberg en 1947 jusqu'à la loi 2015 d'adaptation de la société au vieillissement. Consentir, c'est s'en remettre à une décision volontaire, argumentée, adoptée en toute conscience à la suite d'un temps de délibération. Mais quand la vulnérabilité ...

MALADIE D'ALZHEIMER ; CONSENTEMENT AUX SOINS ; MALADE ; DROITS DU PATIENT ; RELATIONS SOIGNANT-SOIGNE ; RESPECT ; ETHIQUE ; PHILOSOPHIE

... Lire [+]

y

- 220 p.
ISBN 978-2-7492-6086-0
Thème : PSYCHIATRIE

La maladie d'Alzheimer, maladie de la mémoire, change les malades, bouleverse les relations avec les proches, frappe de plein fouet les familles, les conjoints, épuise les aidants proches. Mais pas seulement... La maladie n'efface pas tout d'une vie. C'est pourquoi l'auteur défend une éthique du soin incarnée. Parce que la personne que le malade d'Alzheimer était n'a pas totalement disparu...

PSYCHIATRIE ; MALADIE D'ALZHEIMER ; PRISE EN CHARGE ; ETHIQUE ; RELATIONS SOIGNANT-SOIGNE

... Lire [+]

Z