m

Documents  GODRIE Baptiste | enregistrements trouvés : 3

O
     

-A +A

P Q


U V

- n° 268 - p. 23-73
Thème : SANTE MENTALE

Pourquoi est-ce si complexe de mettre en œuvre le partenariat avec les usagers de la psychiatrie ? La bonne volonté ne suffit pas ! Encore aujourd’hui, les savoirs dominants pèsent lourd et favorisent les postures d’autorités scientifiques médico-psycho-centrées en n’accordant que très peu de contrepoids aux savoirs expérientiels des patients. Pour les soignants, s’engager dans des approches participatives implique donc des changements de pratiques et de représentations sociales. Initiatives et recommandations. Pourquoi est-ce si complexe de mettre en œuvre le partenariat avec les usagers de la psychiatrie ? La bonne volonté ne suffit pas ! Encore aujourd’hui, les savoirs dominants pèsent lourd et favorisent les postures d’autorités scientifiques médico-psycho-centrées en n’accordant que très peu de contrepoids aux savoirs expérientiels des patients. Pour les soignants, s’engager dans des approches participatives implique donc des changements de ...

PSYCHIATRIE ; RELATIONS SOIGNANT-SOIGNE ; REPRESENTATIONS SOCIALES ; PARTENARIAT ; RELATIONS INTERVENANT-USAGER ; RECOMMANDATION ; RECHERCHE ; SCIENCES HUMAINES ; FORMATION ; EXPERIMENTATION ; PROFESSIONNEL DE LA SANTE ; PROJET D'ETABLISSEMENT ; USAGER ; CONCEPT D'EMPOWERMENT ; EPISTEMOLOGIE ; ETHIQUE ; APPRENTISSAGE DE L'AUTONOMIE ; INSERTION SOCIALE ; PSYCHOLOGIE POSITIVE ; RELATION D'AIDE ; RELATIONS AVEC LES PAIRS

... Lire [+]

U V

- n° 220 - p. 23-79
Thème : PSYCHIATRIE

Les sensations corporelles et les émotions liées aux situations et aux relations sociales vécues par les personnes souffrant de troubles psychiques ne sont pas directement convertibles en savoir expérientiel. Pour qu'elles le soient, il faut que les cliniciens et les chercheurs, porteurs d'un savoir institué et légitime, les reconnaissent et les valorisent. Une mise en oeuvre concrète de ces savoirs permet alors d'initier des pratiques de soins orientées rétablissement. Les sensations corporelles et les émotions liées aux situations et aux relations sociales vécues par les personnes souffrant de troubles psychiques ne sont pas directement convertibles en savoir expérientiel. Pour qu'elles le soient, il faut que les cliniciens et les chercheurs, porteurs d'un savoir institué et légitime, les reconnaissent et les valorisent. Une mise en oeuvre concrète de ces savoirs permet alors d'initier des pratiques de soins ...

PSYCHIATRIE ; PATIENT ; SENSATION ; EMOTIONS ; RELATIONS SOCIALES ; PSYCHISME ; TROUBLE ; EXPERIENCE ; GESTION ; GUERISON

... Lire [+]

U V

- n° 92 - p. 2-65
Thème : AIDANT PROCHE

La plus-value apportée par le recours à un expert du vécu ou un pair-aidant est multiple, plurielle mais relevons particulièrement sa capacité à : susciter, réveiller l'espoir et la confiance en soi chez les aidés, provoquer, réveiller les modes de fonctionnement et les habitudes de pensée chez les aidants. Ce dossier présente diverses expériences et questionnements autour de celles-ci, menées en Belgique, en France et au Québec.

AIDANT PROCHE ; EDUCATION PAR LES PAIRS ; RELATIONS AVEC LES PAIRS ; RESSOURCES ; VIE QUOTIDIENNE ; EXPERIENCE ; INTERVENTION ; RELATIONS AVEC LES PAIRS ; GROUPE D'ENTRAIDE

... Lire [+]

Z