m

Documents  GUILLARD Valérie | enregistrements trouvés : 2

O
     

-A +A

P Q


y

- 240 p.
ISBN 978-2-8073-2187-8
Thème : CONSOMMATION

Tout, dans nos sociétés d'abondance, nous pousse à consommer, et même à gaspiller certaines ressources comme l'eau ou l'énergie. Mais avons-nous réellement besoin de tous ces objets que nous achetons ? Et si je vide ma garde-robe en donnant mes vêtements à une association mais que je les remplace par des neufs, est-ce du gaspillage ? Cet ouvrage questionne les relations des individus aux objets matériels via leur perte d'utilité en trois temps : gaspiller, remédier au gaspillage et devenir sobre. Pour consommer plus durablement... Tout, dans nos sociétés d'abondance, nous pousse à consommer, et même à gaspiller certaines ressources comme l'eau ou l'énergie. Mais avons-nous réellement besoin de tous ces objets que nous achetons ? Et si je vide ma garde-robe en donnant mes vêtements à une association mais que je les remplace par des neufs, est-ce du gaspillage ? Cet ouvrage questionne les relations des individus aux objets matériels via leur perte d'utilité en trois temps : ...

SOCIETE ; CONSOMMATION ; GASPILLAGE ; ECONOMIE ; CONSOMMATEUR ; COMPORTEMENT ; POLLUTION ; INDUSTRIE TEXTILE ; DECHET ; RECYCLAGE ; OBSOLESCENCE PROGRAMMEE ; DEVELOPPEMENT DURABLE ; ECONOMIE CIRCULAIRE

... Lire [+]

y

- 213 p.
ISBN 978-2-8041-8327-1
Thème : PSYCHOLOGIE

Ce livre s'intéresse autant au caractère compulsif de la boulimie d'objets de ceux qui gardent « tout », qu'au raisonnement logique du collectionneur. Il analyse les enjeux sociaux, politiques, individuels ou encore économiques de l'accumulation d'objets dans nos sociétés, analyse qui relève autant de la sociologie, de l'anthropologie, de l'histoire, de la psychologie, de la philosophie que du marketing. Après une présentation du portrait type de l'accumulateur, ce livre interroge la pratique d'accumuler, ce qui est accumulé, ce qui est fait de l'accumulation, ainsi que les dispositifs de l'accumulation, notamment les sacs à main, les sacs plastiques, etc. L'analyse montre que l'accumulation peut servir à délimiter un « territoire minimal » à l'intérieur duquel les individus vont se constituer les preuves de leur propre existence. Les frontières de ce territoire sont néanmoins poreuses : en dépit de ses vertus, l'accumulation devient une source de tension dès lors que le besoin d'avoir entre en conflit avec, notamment, les injonctions du développement durable et son prolongement la simplicité volontaire, l'économie collaborative, autrement dit la substitution de la possession par l'usage.
(Texte repris, en partie, au dos de l'ouvrage)
Ce livre s'intéresse autant au caractère compulsif de la boulimie d'objets de ceux qui gardent « tout », qu'au raisonnement logique du collectionneur. Il analyse les enjeux sociaux, politiques, individuels ou encore économiques de l'accumulation d'objets dans nos sociétés, analyse qui relève autant de la sociologie, de l'anthropologie, de l'histoire, de la psychologie, de la philosophie que du marketing. Après une présentation du portrait type ...

DEVELOPPEMENT PERSONNEL ; PSYCHOLOGIE SOCIALE ; CONSOMMATION ; COMPORTEMENT ; BESOIN ; IDENTITE ; DEVELOPPEMENT DURABLE ; DECHET ; ECONOMIE COLLABORATIVE ; MARKETING ; ENVIRONNEMENT ; POLLUTION ; MATIÈRE PLASTIQUE ; ECONOMIE

... Lire [+]

Z